LAURA COROLLA

LAURA COROLLA

Violon & Alto

Laura Corolla (violon et alto), franco-italienne, obtient brillamment son prix de violon au Conservatoire G. Verdi de Milan dans la classe de Osvaldo Scilla. Très tôt, sa sensibilité artistique la pousse vers la découverte du répertoire baroque et classique; parallèlement à ses études de violon classique, elle suit donc les master classes de Luigi Mangiocavallo et Enrico Gatti à Urbino pendant plusieurs années. Elle est ensuite l’élève de Chiara Canchini à la Schola Cantorum de Bâle. Rapidement reconnue pour ses qualités musicales, elle est appelée à collaborer avec de nombreux ensembles prestigieux en Italie et en France où elle alterne, depuis le début de sa carrière, son activité ; elle jouera tour à tour pour l’Accademia Bizantina (Ottavio Dantone), Europa Galante (Fabio Biondi), Les Talens Lyriques (Christophe Rousset), Accademia Montis Regalis (Alessandro De Marchi) l’Ensemble Matheus (Jean-Cristophe Spinosi), Il Complesso Barocco (Alan Curtis), etc.

Depuis plusieurs années elle est appelée à collaborer de façon régulière avec Concerto Italiano (Rinaldo Alessandrini), Il Concerto de Cavalieri (Marcello De Lisa), Concerto Romano (Alessandro Quarta), Le Palais Royal (Jean-Cristophe Sarcos), Il Pomo d’Oro (Riccardo Minasi), Orfeo 55 (Nathalie Stuzmann) et l’Ensemble Baroque de Nice (G.Bezzina) avec lequel, entre autres, elle est souvent amenée à jouer en soliste. Elle a ainsi accumulé une grande expérience orchestrale et de musique de chambre au cours de tournées qui l’ont conduite à jouer sur les scènes les plus importantes (Carnegie Hall, Musikverein, Theatre an der Wien, Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau, Wigmore Hall, Concertgebouw, Liceu etc..) et amenée à enregistrer pour les principaux labels (Decca, l’Oiseau-lyre, Naive, Harmonia Mundi, Opus 111, Sony , Deutsche Grammophon, Passacaille, etc..).

Elle joue un violon Castagneri de 1730 provenant de l’atelier parisien et, entre autres, un archet Tourte de 1810.

Pin It on Pinterest

Share This